Un café à projet spécial créatrices d’entreprises

café à projets 17 mars 2015Le 17 mars dernier, Patrick ROGER, Président du Centre Socio Culturel du Neuhof et de la Maison de l’emploi de Strasbourg a inauguré le 2eme café à projet de l’année Entreprendre au féminin.

Organisé par Start Hop CitésLab avec le soutien de la Maison de l’emploi de Strasbourg, ce rendez-vous avait pour objectif d’encourager les femmes à créer leurs entreprises. Car aujourd’hui encore, seuls 30% des entrepreneurs sont des femmes !

Une vingtaine de personnes étaient ainsi présentes pour échanger autour de leurs expériences respectives. Anouck Terrier, de Start Hop a présenté les différentes solutions existantes pour tester son entreprise (Créacité, Coopérative d’Activité et d’Emploi etc.)

Parmi les moments forts de la matinée, les témoignages de jeunes créatrices d’entreprise ont su trouver un écho particulier dans la salle.

Nathalie Treunov, qui a grandi dans une cité, est aujourd’hui entrepreneur salarié chez Coobâtir  (coopérative d’activité et d’emploi des métiers du bâtiment) et elle ne connaît pas la crise.  Elle affirme :  « les femmes des cités n’osent pas se lancer. Je suis là aujourd’hui pour leur dire que tout le monde peut entreprendre ».

Sophie Perrin (Acti web mobile) s’est lancée dans  l’aventure il y a plus d’un an avec la création de son site de conseils en Technologies Innovantes Web et Mobile,  et ce malgré un climat économique difficile. « Il n’y a jamais de moment idéal pour se lancer. Je suis venue aujourd’hui pour partager mon expérience».

D’autres témoins comme Kathleen Bousset (Logomotive), Sybil Goffinet (Dédale et anabase) ou encore Alexandra Lopez (juriste) ont alimenté les échanges et répondu aux nombreuses questions des porteuses de projets venues avec leurs interrogations.

Pour plus d’informations : citeslab@starthop.eu

Retrouvez l’article de presse paru dans les DNA

Publicités

L’emploi transfrontalier pour les jeunes

Par Alexandra POSNER

Conférence 090215La Maison de l’Emploi a participé à une conférence-débat sur « l’accès à l’emploi des jeunes » dans le cadre de la « conférence citoyenne » proposée par l’Eurométropole et la Ville de Strasbourg (www.ouvrons-la.strasbourg.eu). Elle s’est tenue lundi dernier, le 9 février 2015, dans les écoles professionnelles de Kehl (Berufliche Schulen Kehl, BSK) en Allemagne.

Cette conférence-débat avait pour objectif d’ouvrir la discussion sur les différentes possibilités d’accès à l’emploi des jeunes en France et en Allemagne, ainsi que sur les barrières qui existent encore aujourd’hui concernant l’emploi transfrontalier. Pour en discuter, étaient réunis des acteurs de la politique Strasbourgeoise et Kehloise, des représentants d’institutions et d’entreprises visant à développer le marché de l’emploi transfrontalier, des jeunes en situation d’emploi transfrontalier témoignant de leur expérience et de nombreux élèves des Beruflichen Schulen Kehl intéressés par les possibilités proposées dans le pays voisin.

Aux côtés de M. Ries, Maire de la Ville de Strasbourg, et de M. Vetrano, Maire de la Ville de Kehl, les jeunes apprentis alsaciens intégrés au sein de la BSW Anlagenbau und Ausbildung GmbH (BAG) dans un projet de préqualification coordonné par la Maison de l’Emploi de Strasbourg, ont témoigné des opportunités d’une formation en Allemagne, des différences culturelles qu’ils ont rencontrées et des difficultés qu’ils ont dû surmonter. Leurs témoignages ont été appuyés par M. Wiegele, Directeur de la BAG, qui précisait l’importance d’un environnement de travail ouvert à l’interculturalité, dont la BSW et la BAG font preuve en accueillant des apprentis et des travailleurs de près de 19 nationalités différentes. M. Sahrbacher, Directeur de l’Agentur für Arbeit à Offenburg, a précisé que les dispositifs d’apprentissage actuellement existants ne peuvent pas favoriser l’emploi transfrontalier, tant qu’ils ne sont pas adaptés et accessibles de manière équitable pour des jeunes allemands et français. M. Cleiss, Proviseur des BSK, a insisté sur les possibilités d’apprentissage du français et des doubles cursus proposés aux élèves français et allemands dans les écoles professionnelles de Kehl avec des partenaires français. Mais les jeunes évoquent un certain manque d’intérêt pour le pays voisin, qu’il soit au niveau professionnel ou au niveau culturel.

La question se pose alors comment accompagner les jeunes pour développer l’intérêt pour le pays voisin, dépasser les à priori, profiter des dispositifs et des possibilités professionnelles des deux côtés du Rhin ? Afin d’apporter des éléments de réponse face à cette problématique, la Maison de l’Emploi de Strasbourg et ses partenaires français et allemands (Missions Locales de Strasbourg, Pôle Emploi, Agentur für Arbeit, Ville de Kehl etc.) se sont engagés dans la construction d’un programme commun. Celui-ci vise à favoriser l’employabilité transfrontalière, propose des ateliers et des dispositifs spécifiques dans l’objectif de susciter l’intérêt pour le pays voisin, présenter l’offre de services et les possibilités professionnelles transfrontalières et assurer la préparation des candidats à la prise de poste aussi bien à Strasbourg qu’à Kehl.

Retrouvez l’article paru dans les DNA

Conférence Ouvrons là 090215

La Maison de l’emploi et ses partenaires transfrontaliers aux vœux du monde économique

Par Agathe BINNERT

ROLL UP MDE 2015La Maison de l’emploi a eu l’opportunité de présenter ses actions transfrontalières menée avec ses partenaires franco-allemands lors de la cérémonie des vœux au monde économique organisée par l’Eurométropole en partenariat avec la CCI et l’Université de Strasbourg le 22 janvier dernier au Palais des Congrès.
A l’issue des discours et de la table ronde, l’Eurométropole a souhaité présenter trois thématiques fortes caractérisant son territoire :

  • l’innovation, avec le projet EASE, le Campus des technologies médicales et les 4 entreprises lauréates des Trophées de l’innovation
  • les réseaux, avec la participation du Port Autonome de Strasbourg, de l’aéroport, des Alumni de l’Université et de la CCI
  • le transfrontalier, avec la WRO et la Maison de l’emploi et son réseau de partenaires.

La Maison de l’emploi avait convié à ses côtés : la BSK, Berufliche Schule de Kehl, la BAG, le centre de formation de la BSW, Badische Stahlwerke de Kehl qui accueille de jeunes français en parcours de qualification, Start’hop, qui anime les espaces de co-working Kiosk à Offenbourg et à Strasbourg et organise des cafés à projets transfrontaliers, l’Agentur für Arbeit d’Offenbourg et Pôle emploi Strasbourg, qui ont présenté leur service de placement transfrontalier.

Un document valorisant nos partenaires transfrontaliers mobilisés autour de l’emploi sur le territoire Strasbourg-Ortenau a été édité à cette occasion, il illustre de façon synthétique l’offre de services proposée par chaque structure.

Télécharger le document Strasbourg/Ortenau – L’emploi grand format

voeux monde économique 22 janvier 2015

De gauche à droite: Peter Cleiß, Berufliche Schulen Kehl – Françoise Sultzer Maison de l’emploi – Henry Beillet, Start Hop – Vincent Horvat, Maison de l’emploi – Catherine Trautmann, Vice-Présidente de l’Eurométropole.

14 janvier 2015 : Rencontre DOPP

Par Guillaume KIEFFER

visuel_recontres_etudiants_cs5Le 14 janvier a eu lieu la première édition des rencontres DOPP « Développement d’OPportunités Professionnelles ». Cet évènement à destination des étudiants de l’Université de Strasbourg a été mis en place en partenariat avec Espace Avenir, la CMA, l’UIMM, la CCI, la CRESS, le CEFPPA et la DRAAF.

Au cours de la demi-journée, 60 étudiants sont venus rencontrer ces représentants de branches professionnelle ainsi qu’une dizaine de témoins, des professionnels ou des apprentis qui ont suivi par le passé un cursus universitaire. Si les échanges portaient naturellement sur les métiers ou les entreprises qui recrutent, la présence de ces jeunes professionnels a également permis d’aborder des questions telles que : Comment se réorienter pendant ou après un cursus universitaire ? Comment suivre une formation par alternance lorsque l’on a un niveau bac ou plus ? …

A l’occasion de cette première manifestation, une brochure DOPP a été éditée et remise aux étudiants. Elle présente 14 témoignages de professionnels ou d’apprentis qui, après leurs cursus universitaires, se sont réorientés vers un métier technique. Parfois, à la sortie de l’Université, ces témoins ont fait le choix de suivre une formation courte pour compléter leurs connaissances et acquérir des compétences techniques. Parfois, ils se sont totalement réorientés et sont repartis de zéro. Dans tous les cas, ces parcours de formation sont avant tout des parcours de vie. Ces témoignages montrent les ponts qui peuvent exister entre une formation universitaire quelquefois éloignée du monde professionnel et les opportunités d’emploi qui peuvent être saisies.  Pour les étudiants qui n’auraient pas pu être présent le 14 janvier, cette brochure est disponible auprès d’Espace Avenir. 

Pour compléter ces premiers échanges, dès le mois de février, les partenaires de cet évènement tiendrons des permanences à Espace Avenir. Ils proposeront également des visites d’entreprises pour les étudiants curieux d’approfondir leurs connaissances.

journée DOPP 14 janvier 2015

 

nous_sommes_charlie